I bi nüt vo hie

« I bi nüt vo hie ! » Quand un romand franchit le Röstigraben.

Dans « I bi nüt vo hie », je m’attaque aux clichés qui parfois divisent notre pays, de manière simple, décontractée et souriante. Dans un suisse allemand de cuisine, je remets en cause les mythes qui parfois créent des tensions  avec nos voisins alors que nous partageons le même passeport.
J’explique les difficultés linguistiques auxquels sont confrontés les romands, et donne un cours de grammaire un verre de blanc à la main. Chacun se reconnait dans ma description du peuple helvétique.

Dans I bi nüt vo hie, je dois tenir la scène en suisse allemand pendant 75 minutes. Pour y parvenir, j’ai pu compter depuis le début de la création sur deux soutiens de choix : Emil Steinberger et le Forum du bilinguisme.

Créé en 2012, « I bi nüt vo hie » est encore parfois joué. Il constitue la base de mes interventions en tant que présentateur – modérateur bilingue pour les événements particuliers auxquels on m’invite.

Face à la forte demande des romands de Suisse, j’ai créé une version sur-titrée de ce spectacle afin de le rendre accessible aux francophones, et même aux italophones.

Avec le soutien de: