Mi-Temps

Ma première comédie, co-écrite avec Fausto Borghini, a déjà rencontré un vif succès au TMR de Montreux.

Née d’une forte envie de collaborer ensemble, la pièce Mi-Temps a été montée pour la première fois en mars 2020, puis arrêtée et finalement reprise pour notre plus grand bonheur en septembre 2020.
Une tournée est d’ores et déjà prévue pour 2022. J’ai eu le plaisir de la mettre en scène, et Fausto y a tenu le rôle de Gabriele.
 
Un vaudeville moderne qui mêle complicité, trahison, amour et amitié éternelle
 
Que se racontent trois amis de longue date lorsqu’ils se retrouvent pour passer une soirée entre copains?
Et quand dans cette soirée débarque une charmante voisine?
Et quand les fantômes du passé viennent troubler l’amitié?
C’est un vaudeville moderne qui parle de tout, sauf de foot.
 
Distribution
 
Jeu :

Jean : Darius Khetari
Gabriele : Fausto Borghini
Tara : Léonie Keller
Pierre : Noël Antonini

Mise en scène :
Carlos Henriquez

La Genèse du projet
 
Lorsque nous avons écrit le spectacle, Fausto Borghini et moi, nous imaginions un vaudeville comme nous en avons vus durant notre jeunesse dans « Au théâtre ce soir » : des portes qui claquent, des déplacements rapides et nombreux, des quiproquos et des situations cocasses.

Lors d’une discussion avec Jean-Luc Taillefert qui s’est chargé de la scénographie du projet, ce dernier m’a proposé de regarder l’histoire d’une manière plus moderne : aujourd’hui, dans les appartements, on évite d’avoir trop de portes. Le personnage principal, Jean, qui est aussi l’hôte de cette histoire, est très « Feng shui », et nous avons opté pour un décor à une seule porte : l’entrée, celle par laquelle arrivent toutes les surprises. A chaque coup de sonnette, une nouvelle surprise entre dans l’intrigue.
Le reste de la pièce se déroule dans un loft avec des dégagements.
Le choix de cet appartement nous a conduit à choisir également un ameublement sobre et classe qui représente bien les aspirations de Jean et attise la jalousie de son ami Gabriele.
J’ai choisi une mise en scène très simple et contemporaine, l’histoire se déroule à notre époque, dans un appartement moderne. Les thèmes abordés sont universels : l’amitié, la jalousie, l’égoïsme, l’amour, l’avarice, le mariage, la frustration.
C’est pourquoi, tant dans les costumes que dans les propos, je cherche à ce que chaque spectateur dans la salle puisse se reconnaître ou reconnaître l’un ou l’autre de ses proches…